Alimentation du chat

Le chat est un animal aux besoins nutritionnels précis : il y a certaines erreurs à ne pas commettre pour le maintenir en bonne santé. Voici 7 choses à savoir pour nourrir sainement votre chat.

1. Les besoins nutritionnels du chat

Le chat est un animal avant tout carnivore : il aura besoin dans sa ration d’un fort taux de protéines, environ 30 à 40 %. Comme nous, il doit également consommer chaque jour glucides, fibres, vitamines, acides aminés, oligo-éléments et lipides, pour le bon fonctionnement de son organisme.

Tous ces éléments semblent complexes à assurer au quotidien, mais les producteurs de croquettes et pâtées pour chat assurent l’équilibre nutritionnel de leurs produits.

Votre animal prend entre 15 et 20 micro-repas en 24 heures. Son système digestif est donc presque toujours en action. C’est pourquoi il doit continuellement avoir à sa disposition de la nourriture et de l’eau.

Alimentation du chat

2. Prendre en compte son mode de vie et sa santé

Il est évident qu’un chaton en pleine croissance ne va pas consommer les mêmes rations et avoir les mêmes besoins qu’une chatte allaitante ou qu’un senior. La stérilisation, le mode de vie de votre animal (chat d’appartement, chat d’extérieur) ainsi que sa santé entrent également en ligne de compte.

Si votre chat n’a pas de soucis particuliers de santé, choisir simplement des croquettes adaptées sera suffisant : il existe des aliments spécial chaton, chat âgé, en surpoids, stérilisé, etc. Mais si votre animal souffre de maladies, alors il est important de se faire conseiller par son vétérinaire. Les problèmes de reins et l’obésité sont notamment des maux courants chez les chats, qui demandent une alimentation spécifique.

La qualité de la nourriture est extrêmement importante à long terme pour la santé de votre félin. Il ne faut pas hésiter à choisir des marques de qualité, disponibles par exemple chez votre vétérinaire.

3. Les croquettes au quotidien

Les croquettes sont l’aliment phare de l’alimentation d’un chat. C’est à la fois pratique pour le maître, tout en étant un repas complet pour votre animal d’un point de vue nutritionnel. Obligé de mâcher, votre chat assure lui-même sa santé bucco-dentaire en mangeant des croquettes.

Les croquettes sans céréales sont particulièrement intéressantes, car elles se rapprochent le plus du régime carnivore naturel du chat dans leur composition.

Vous trouverez une sélection de produits de croquettes pour chat sans céréales sur internet ou auprès de votre vétérinaire, n’hésitez pas à en parler avec lui.

Le système digestif des chats n’est, en effet, pas conçu pour digérer des aliments comme les céréales, qui sont complexes à absorber pour l’organisme félin.

Alimentation du chat

4. La pâtée de temps en temps

La pâtée doit rester pour votre chat un aliment plaisir, un complément à ses rations de croquettes habituelles. Composée à 80 % d’eau, elle est moins riche d’un point de vue nutritionnelle, souvent trop grasse et peu complète.

Pour donner de la pâtée à votre chat, veillez à ce que celle-ci soit à température ambiante pour le bien-être de votre animal. Elle doit être mangée en entier : s’il y a des restes, il faudra les jeter, pour des raisons d’hygiène. Le chat étant un animal tatillon sur sa nourriture, il y a de toute façon peu de chance qu’il touche à une pâtée trop froide, trop chaude ou rassie.

5. Les autres compléments à son alimentation

On dit que les chats aiment le lait. Mais attention, leur estomac ne supporte pas le lait de vache. Si vous souhaitez exceptionnellement faire plaisir à votre chat en lui offrant du lait, il existe des petites bouteilles de lait adapté aux félins, que vous pourrez trouver en animalerie.

Alimentation du chat

De très nombreuses sortes de friandises sont disponibles sur le marché : vous pouvez tout à fait en donner, avec beaucoup de parcimonie, à votre compagnon. Cela peut aider à son éducation par exemple. Cette nourriture ne doit toutefois pas être quotidienne.

Quant aux restes de table, ils sont à bannir. C’est le plus souvent inadapté au régime alimentaire des chats. Certains aliments sont même toxiques pour votre animal, comme le chocolat, l’ail, le raisin… Le thon en boîte est également à éviter, car trop gras et trop salé.

L’herbe à chat, ces jeunes pousses à manger fraîches qu’on trouve en animalerie, est à l’inverse très conseillée ! Elle aide au bon fonctionnement du système digestif et à la régurgitation des boules de  poil. C’est un indispensable pour les chats d’appartement par exemple, qui ne peuvent pas directement avoir accès à de l’herbe en l’extérieur.

Alimentation du chat

6. L’importance de l’hydratation

Le chat est un animal très facilement soumis aux problèmes rénaux et urinaires : son apport en eau doit donc être assez élevé, d’autant plus si son alimentation est composée de nourriture sèche, comme les croquettes.

Un chat peut avoir du mal à s’hydrater au quotidien. C’est un animal qui a besoin d’une eau fraîche, très propre, et à température ambiante. Il faut donc veiller à ce qu’il ait plusieurs points d’eau accessible, et nettoyer ses gamelles régulièrement. Une fontaine à eau peut également être une solution adéquate.

Alimentation du chat

7. Des rituels bien établis

L’estomac de votre chat aime la routine. Si vous devez changer son alimentation, il faudra alors veiller à effectuer une transition très douce. Tout changement brutal peut avoir des effets extrêmement néfastes sur le système digestif de votre chat, qui peut alors refuser de s’alimenter. Bref, votre chat aime la monotonie alimentaire !

Grâce à ces informations, vous assurez une alimentation équilibrée à votre chat, qui le maintiendra en bonne santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici