Pomsky ou husky nain : tout savoir sur ce chien

Pomsky ou husky nain tout savoir sur ce chien

Depuis quelques années, les réseaux sociaux regorgent de photos et de vidéos d’animaux tous plus craquants les uns que les autres. Si les chatons trop mignons et les matous ronchons ont longtemps été les stars, ils sont en train d’être détrônés par une nouvelle race de chien : le pomsky

Également devenu célèbre grâce à internet, le pomsky, surnommé le husky nain, a tout pour charmer quiconque le regarde. Sa petite taille et ses poils touffus le font ressembler à un vrai nounours. Mais sous ses airs d’adorable peluche, se cache parfois un sacré caractère ! 

Pourtant, saviez-vous que cette race n’existait pas encore il y a seulement 15 ans ? 

Issu d’un croisement imaginé par des éleveurs, le pomsky n’est, à ce jour, pas encore reconnu par la FCI, la Fédération Cynologique Internationale. Ce qui ne l’empêche pas de devenir un véritable phénomène chez les amoureux des chiens

Le husky nain vous a séduit(e) ? Vous souhaitez découvrir tous les secrets de ce chien aux traits de chien-loup et de chiot mélangés ? Partez à la rencontre du pomsky pour tout savoir sur ce chien devenu en peu de temps une petite vedette  !

À l’origine du pomsky

C’est au début des années 2010, en Amérique, qu’est né le premier pomsky

Son nom provient des 2 races qui ont été croisées : le husky, originaire de Sibérie, et le loulou de Poméranie, également appelé spitz nain, venant d’Allemagne.

Lors de ces croisements, le husky nain peut hériter de différentes proportions de gènes. 

On compte 3 mélanges distincts : 25 % de husky et 75 % de spitz nain, 75 % de husky et 25 % de spitz nain ou encore un équilibre à 50/50, ce qui est le plus courant.

Bien entendu, la répartition de ces pourcentages a une influence sur le comportement du pomsky !

Ses caractéristiques physiques

husky nain ou pomsky
@uncompagnon.fr

Bien qu’il n’existe pas encore de normes standardisées pour cette nouvelle race, son surnom de husky nain résume parfaitement son apparence. 

Avec une taille oscillant entre 35 et 45 cm, et un poids moyen d’une dizaine de kilos, ce charmant petit compagnon possède un corps assez trapu. Sa corpulence ne l’empêche pas d’être très énergique, joueur et agile

Sa tête est surmontée de 2 petites oreilles dressées, de forme triangulaire. Comme le husky, ses yeux, qu’ils soient clairs, foncés ou vairons, sont en forme d’amande et lui donnent un petit air malicieux. 

Quant à son poil, long ou mi-long, il peut être blanc, gris, noir, marron ou fauve. 

Son espérance de vie est estimée à 15 ans.  C’est l’un des plus mignons chiens existants.

Le comportement du husky nain

Bien que ce nouvel animal de compagnie connaisse un essor important aux États-Unis et en Angleterre, il est encore trop tôt pour tout savoir de lui. 

Mais il est évident que son comportement dépend de son patrimoine génétique ! 

Le husky et le spitz nain sont des animaux énergiques, ayant tous 2 un grand besoin de se dépenser physiquement. Si le husky est plus indépendant, le spitz nain raffole des séances de jeux et d’apprentissage avec son maître. C’est la prédominance des gènes de l’un ou de l’autre qui déterminent les grandes lignes du caractère du pomsky.

Parce qu’il est petit, le pomsky s’épanouit aussi bien en ville qu’à la campagne. À condition bien sûr de le sortir régulièrement, pour qu’il puisse se défouler et entretenir sa vie sociale ! 

Au quotidien

husky nain ou pomsky

D’un naturel joyeux et facile à vivre, le pomsky s’adapte facilement à son cadre de vie. 

De plus, il adore les câlins, est d’une fidélité sans faille pour ses maîtres, et son intelligence a déjà été reconnue ! Quant à ses puissants aboiements, ils font de lui un bon chien de garde face à un étranger. 

Comme tous les chiens, le husky nain doit être éduqué dès le plus jeune âge. En effet, bien qu’il ressemble à une peluche inoffensive, il reste un animal doté d’un caractère plus ou moins fort. 

D’une manière générale, il est assez sociable avec les autres animaux, surtout s’il est habitué tout petit à leur présence. Seuls les chats peuvent craindre son instinct primitif de prédateur.

Parfois impatient, voire grognon, le pomsky a besoin d’être considéré et traité avec douceur. Il peut être un animal de compagnie parfait pour les enfants, à condition qu’ils y soient attentifs et qu’ils respectent ses besoins

Comment prendre soin du pomsky ? 

Son pelage

Un brossage hebdomadaire et 2 shampoings par an sont suffisants pour entretenir l’épaisse et belle fourrure du husky nain. 

Par contre, durant la période de mue, au printemps et à l’automne, ce petit nounours perd énormément de poils. Un brossage quotidien est donc indispensable !

Son alimentation

Tout comme chez de nombreuses autres races, le système digestif du pomsky est assez fragile

Ses besoins nutritionnels doivent être couverts avec une nourriture faible en graisse, de préférence faite maison, et dans des proportions adaptées à sa taille. 

Les aliments industriels peuvent, bien entendu, être introduits dans ses menus. L’essentiel est qu’ils soient de bonne qualité ! 

Sa santé en général

husky nain ou pomsky
@elevage-pomsky.fr

Comme son géniteur le husky, le pomsky semble assez robuste et résistant aux températures froides, notamment grâce à son poil double. 

À ce jour, il n’y a pas encore assez de recul pour connaître d’éventuelles faiblesses dans son organisme. 

Cependant, il convient de prêter une attention particulière à ses yeux. Chez certains spécimens, les yeux doivent être nettoyés chaque jour. 

Avec son air un peu pataud et sa jovialité, le pomsky est un petit compagnon adorable qui se développe de plus en plus. Depuis juin 2018, un club européen du pomsky travaille à la standardisation de cette nouvelle race. Malheureusement, certains éleveurs peu scrupuleux essaient de tirer profit de cette absence actuelle de standards. 

Il faut donc être prudent et bien se renseigner sur ses origines avant de succomber au charme de cette boule de poils. D’autant plus que la valeur d’un pomsky n’est pas anodine !

Mais quand on aime, on ne compte pas ! Et quelle que soit son ascendance, il suffit d’un peu d’éducation et de beaucoup d’amour pour vivre de beaux moments de complicité avec un pomsky !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici