Top 10 des poissons japonais les plus emblématiques

Top 10 des poissons japonais les plus emblématiques

Voilà plus d’un siècle que le poisson rouge a été créé et développé en Asie pour orner les bassins extérieurs et les aquariums domestiques. 

Au fil des sélections plus ou moins naturelles et des croisements effectués par l’homme, de nouvelles variétés sont apparues. Symboles de prestige et de raffinement au Japon, ces poissons sont recherchés et appréciés pour leur robustesse et leurs qualités esthétiques. 

Communément appelées « poissons japonais », chaque spécimen a pourtant ses propres caractéristiques. 

Que vous souhaitiez agrémenter votre joli plan d’eau au fond de votre jardin, ou profiter du monde sous-marin dans votre maison, découvrez le top 10 des poissons japonais les plus emblématiques

Pour un joli bassin

L’incontournable carpe Koï

poissons japonais karpe koi
@Comptoirdespêcheurs

Véritable star des bassins au pays du Soleil Levant, la carpe Koï est rapidement devenue très populaire dans les jardins européens. Elle séduit par sa taille, sa résistance et sa sociabilité. Elle peut ainsi partager le point d’eau avec d’autres espèces en toute quiétude. 

À l’âge adulte, les carpes Koï mesurent en moyenne 60 cm, certaines pouvant même atteindre les 90 cm ! Mais qui dit grand poisson, dit espace adapté ! La carpe Koï a donc besoin d’un grand volume d’eau (5m3 par carpe adulte selon les spécialistes). Le bassin doit également être suffisamment profond afin que les Koï puissent passer tranquillement l’hiver. 

Si toutes les conditions sont réunies, une carpe Koï peut vivre jusqu’à 30 ans, sans parler des records de longévité ! 

Le fameux poisson rouge commun

poisson rouge japonais
@Fishipedia

Avec sa couleur rouge, sa forme allongée et sa courte nageoire caudale, le poisson rouge commun est reconnaissable entre tous. 

Ses coloris sont pourtant divers ! Il peut en effet être orange, bronze ou jaune.

Très sociable, il aime vivre en groupe. Et parce que lui aussi peut atteindre les 30 cm à l’âge adulte, il est conseillé de prévoir entre 150 et 200 litres d’eau par spécimen. D’autant plus qu’il se reproduit très facilement ! Il faut donc prévoir suffisamment de volume d’eau pour toute sa petite famille.

Idéalement placé dans un bassin, et nourri avec une alimentation variée et adaptée, la durée de vie du poisson rouge peut aller jusqu’à 10 ou 15 ans. 

Tout comme la carpe KoÏ, certains sont si peu farouches qu’avec un peu de patience et un contact régulier, il est possible de les apprivoiser et de les nourrir à la main ! Toutefois, ce comportement un peu trop amical peut parfois les desservir, face à un prédateur…

Le distingué poisson Sarasa

poisson sarasa poisson japonais

Sensible aux mêmes conditions de vie que la carpe Koï et le poisson rouge, le Sarasa est aussi appelé « comète ». Plus fin que ses cousins, il se distingue dans le bassin avec ses couleurs blanches et rouges. À l’âge adulte, et avec suffisamment d’espace pour se développer, il mesure entre 40 et 60 cm et peut vivre jusqu’à 25 ans

Il aime la nourriture spéciale pour poisson, apprécie les légumes blanchis et chasse les insectes qui virevoltent à la surface de l’eau. 

Ce poisson de groupe apprécie la compagnie d’au moins 5 ou 6 congénères. Ensemble, ils partagent paisiblement l’espace avec d’autres poissons de bassin.

Pour un bel aquarium

L’élégant Ryukin

poisson-ryukin

Le Ryukin est l’une des plus anciennes variétés de poissons japonais, et l’un des plus emblématiques dans les aquariums. 

Ses couleurs sont unies ou bicolores, et tirent vers le rouge, l’orange et/ou le blanc. 

S’il a une bosse sur le dos et un ventre très rond, c’est sa longue queue majestueuse qui séduit bon nombre d’aquariophiles. 

Comme la majorité des poissons, il aime vivre en groupe. Il est donc essentiel qu’il ne soit pas le seul de son espèce dans l’aquarium. Il peut même être mêlé aux poissons d’un bassin lors de la belle saison ! Mais il est conseillé de le rentrer lorsque les températures baissent

L’original Chinschurin

poisson-rouge-perle

En japonais, chinschurin signifie perlé. Parfois aussi appelé « pomme de pin », ce poisson a un corps ovoïde, compact et en forme de balle de golf. Bombées en raison d’un dépôt de sel de calcium en leur centre, ses écailles réfléchissent la lumière et lui donnent ainsi un effet nacré. Particulièrement fragiles, elles craignent les décors pointus ou un peu trop abrasifs. 

Comme tous les poissons japonais, le poisson Perlé existe en différents coloris et peut mesurer jusqu’à 15 cm. N’étant pas très rapide, il est conseillé de le mêler à d’autres poissons de même morphologie afin que chaque individu puisse avoir accès à la nourriture de façon équitable. 

L’impressionnant Tête de lion

poisson-tête de lion

Comme son nom l’indique, ce poisson japonais de la famille des Orandas porte sur le dessus de sa tête une excroissance ressemblant à une crinière de lion.

De corpulence assez massive, il peut mesurer jusqu’à 20 cm de long. Mais il n’est pas le roi de l’aquarium pour autant ! 

Il déteste la solitude et a besoin de compagnie. Avec une durée de vie d’environ 15 ans, il est très résistant, calme et peu difficile pour la nourriture, tant que celle-ci reste variée. 

L’étonnant Pompon

le poisson japonais pompon

Le poisson Pompon tire son nom de sa cloison nasale très élargie, créant une excroissance de chair entre ses yeux qui dodeline quand il nage. 

La famille du Pompon compte une grande diversité de formes et de couleurs. Sa morphologie l’apparente aux poissons Têtes de Lion. Comme eux, il est assez lent et préfère la compagnie d’autres poissons aussi zen que lui, afin d’éviter la concurrence quand vient l’heure de manger. 

Il peut atteindre 10 à 15cm une fois adulte et est assez résistant. Attention toutefois aux décors potentiellement dangereux pour ses naseaux impressionnants

Le roi Ranchu

le poisson japonais ranchu

Au Japon, le Ranchu est considéré comme le roi des poissons rouges. Il est pourtant moins habile que les autres en raison de l’absence de nageoire dorsale. Mais sa principale caractéristique est le renflement qui se situe autour de sa tête, le faisant ressembler à un buffle. 

Issu de croisements entre différents Têtes de lion, il est robuste et mesure en moyenne 20 cm. D’instinct grégaire, il est conseillé de le faire vivre au sein d’un groupe de minimum 5 poissons

Le curieux Télescope

le poisson japonais téléscope

Comment résister au surprenant poisson Télescope et ses énormes yeux globuleux ? Qu’ils soient en forme de dôme, de sphère ou de cône, leur protubérance n’est pourtant pas un gage de bonne vision, bien au contraire !

C’est pourquoi il vaut mieux éviter de les mélanger avec des poissons plus vifs, et leur préférer ceux à forme ovoïde.

Les décors pointus sont bien sûr à proscrire, sous peine de blessure !

Parmi les espèces de Télescopes les plus connus, le Black Moor est facilement reconnaissable. Entièrement noir, ses écailles ont un aspect velouté du plus bel effet !

Le surprenant Uranoscope

le poisson uranoscope

Cousin du Télescope, le poisson Uranoscope possède lui aussi des yeux assez particuliers. 

Dirigés vers le haut, ils sont soutenus par de gros sacs de fluides situés en dessous, ressemblant à des poches gonflées parfois très impressionnantes ! 

L’extrême fragilité de ses poches implique l’absence de décor dangereux pour lui, et un soin particulier pour son élevage. 

Comme le Ranchu, il est privé de nageoire dorsale et n’est pas très rapide. S’il mesure jusqu’à 20 cm, son confort nécessite un éclairage tamisé et des plantes de surface. 

L’attention d’un aquariophile averti est donc fortement conseillée. 

En résumé

  • Qu’ils évoluent dans un bassin ou dans un aquarium, les poissons japonais, comme tous les poissons, nécessitent de l’attention et de la vigilance pour leur bon développement et leur bien-être.
  • Cela passe bien entendu par un volume d’eau suffisant pour chaque spécimen, un excellent système de filtration, des plantes et un environnement adapté aux différentes espèces… Sans oublier l’instinct grégaire de ces animaux aquatiques ! 
  • Alors pour pouvoir admirer vos poissons japonais dans des conditions optimales, il est essentiel de bien vous renseigner avant de les acheter
  • Et pour finir, on termine sur une touche fun en vous invitant à découvrir un autre poisson très présent au Japon, le poisson pénis et sa forme phallique!

1 COMMENTAIRE

  1. Merci texte clair j’ai appris beaucoup de choses que je n’avais pas trouvées dans les
    livres ME RESTE UN gros problème les algues dans mon bassin dejardin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici