TOP10 des oiseaux chanteur qui chantent le mieux

TOP des oiseaux chanteur qui chantent le mieux

Quoi de plus agréable que d’ouvrir sa fenêtre et d’entendre la douce mélodie de nos individus à plumes préférés ? Voici donc le classement de nos chants favoris parmi toutes les espèces que nous offrent la nature avec notre sélection des oiseaux chanteur qui chantent le mieux en France à travers le monde. Découvrez leur chants exquis avec une vidéo pour chacun de ces oiseaux!

1 – Le chant du Moineau

moineau qui chante

On commence notre classement avec un incontournable des oiseaux des campagnes françaises : le moineau.

On ne saurait dire si l’on affectionne ses cui-cuis mélodieux par habitude de les entendre depuis notre plus tendre enfance. Depuis toujours, dès le mois de janvier, les cris de ces oiseaux sédentaires se font entendre à coup de “tchip tchip” qui semblent se répondre parmi les groupes d’individus. Leur chant, qui leur sert avant tout à affirmer leur dominance sur un territoire est absolument délicieux.

2 – Les cris du Rossignol

Rossignol qui chante

Le chant des rossignol a pour vocation de défendre le territoire de couple de ces adorables passereaux. Souvent associées à quelque chose de poétique, les mélodies se suivent sans se ressembler. Elles sont parsemées de cris, de coupures et de petits gazouillis auxquels nul ne saurait résister.

Cet oiseau aux couleurs de l’automne chante le plus souvent au printemps. La nuit, quand sa voix se fait entendre, ses effets romantiques prendraient bien des allures de bruitages de film d’horreur. Des petits hurlements nocturnes vite pardonnés quand on voit la beauté de ces petits êtres des campagnes.

3 – Le chant aigu du chardonneret

Le chardonneret est un oiseau coloré dont la variété la plus commune dispose d’un plumage blanc, beige et noir, parsemé de rouge et de jaune. Ses fausses allures d’oiseau exotique et sa silhouette fuselée en font un oiseau d’une grâce remarquable.

Son chant s’apparente à de petits cris rapides rarement interrompus. Très reconnaissable, il permet aux connaisseurs en herbe un repérage facile des spécimens qui se nichent dans les arbres.

4 – Le chant du Pinson

Tout aussi rare qu’agréable à entendre, le chant du pinson est un ravissement de petits cris. Le chant des mâles, subtile alternance de cris aigus et de gazouillis, se fait entendre pendant la période de reproduction. Tendez donc l’oreille d’avril à juillet pour tenter de percevoir leur mélodieuse parade.

5 – Alouette, gentille alouette, comme on aime tes jolis gazouillis !

L’oiseau à la tignasse ébouriffée nous séduit avec un chant singulier. On note que cet oiseau dispose de deux grandes façons de chanter. On l’entend ainsi chanter fort lorsqu’il est en vol, alors que son chant se fait moins rapide et moins fort quand il est au sol. Une drôle de caractéristique qui inspire autant qu’elle fascine les spécialistes du genre.

L’alouette est aujourd’hui une espèce menacée. La perte habitat de son habitat et des lieux privilégiés où l’espèce trouvait sa nourriture entraînent aujourd’hui une baisse considérable de sa population. Elle a pour habitude de se nourrir dans des milieux ouverts comme les champs, que l’urbanisation n’a malheureusement pas épargnés.

6 – Le chant nuptial du hibou

Il est l’un des cris d’oiseau les plus connus, grâce notamment à une célèbre comptine pour enfant. Son cri caractéristique qui fend la nuit en campagne ou en forêt est une sorte de “coucou”, qu’il nous plaît de qualifier de chant de bienvenue dans la nature. Ce cri si particulier que nous connaissons tous, c’est en fait celui du mâle lors de la période nuptiale. Un cri régulier et facile à identifier pour un oiseau assez peu farouche. Vous seriez surpris d’entendre le cri de la femelle ou celui de l’oisillon !

7 – Le rouge-gorge et toutes ses occasions de chanter

Le rouge-gorge est un des oiseaux les plus identifiables à l’œil pour les moins connaisseurs d’entre nous, grâce à sa jolie gorge rouge, caractéristique de l’animal, comme son nom l’indique.

Son chant se compose de petits “tic tic” répétés. Si comme beaucoup d’espèces d’oiseau le rouge-gorge chante au printemps pour la saison des amours. On note cependant que sa jolie mélodie reprend à l’automne et à l’hiver pour se défendre et éloigner les dangers.

8 – Le merle noir et ses sifflements

Le merle est ce célèbre oiseau brun au bec jaune, souvent tombé du nid au printemps. Il doit atteindre sa taille adulte pour voler. Nombreux sont les particuliers à vouloir les lancer pour les voir s’envoler, les pensant à leur taille adulte, alors que leurs ailes ne sont pas encore prêtes à les supporter.

Son chant est une succession complexe de gazouillis et de petits “tchouik”, souvent parsemés de périodes de pauses, comme pour reprendre leur souffle avant de poursuivre leur chansonnette. Notez que cet oiseau, pour le moins expressif, fait varier l’intensité et la rapidité de son chant en fonction de son stress ou de son apaisement.

9 – La singularité du cri du pygargue

Nous ne pouvions pas écrire cet article sans vous faire voyager outre Atlantique, à la rencontre du Pygargue à tête blanche. Localisé principalement en Amérique du Nord, cet oiseau souvent perçu comme agressif nous fascine par la justesse de son cri, parfaitement en phase avec son caractère bien trempé. Il s’agit d’une succession de cris stridents, de petits “ik ik ik” menaçants, que l’on finit par apprécier dans la campagne, en voyage aux Etats-Unis.

10 – La mésange

La beauté de la robe noire, blanche, jaune et bleu de la robe de la mésange n’aurait d’égal que la grâce son chant. Ce petit oiseau aux courbes arrondies nous séduit par la grande diversité de ces chants. Le petit animal maîtriserait en effet une quarantaine de notes. De quoi se lancer dans des compositions sans limites, au gré des humeurs, des situations et des saisons. Rendez-vous dans l’Est de la France pour vous laisser bercer par la douceur de sa voix.

Et vous, quels sont vos chants d’oiseau préférés ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici