hoquet chez le chat

Si le hoquet est bien connu chez les êtres humains, il l’est un peu moins chez nos boules de poils. Pourtant, presque tous les mammifères sont capables d’avoir le hoquet. Les félins n’échappent pas à la règle, qu’ils soient encore dans le ventre de leur mère, chatons ou chats adultes, ils peuvent souffrir du hoquet. Qu’est-ce qui le provoque ? Comment réagir dans ces cas-là ?  Voici tout ce qu’il faut savoir sur le hoquet chez le chat.

Le hoquet, c’est quoi ?

Le hoquet, myoclonie phrénoglottique de son nom scientifique, est un réflexe respiratoire. Le diaphragme et les muscles de la respiration se contractent brusquement et de manière involontaire sans qu’on n’ait le moindre contrôle dessus. Ces contractions sont brèves et répétées. Elles ressemblent à des spasmes. Leurs mouvements soudains provoquent des vibrations au niveau des cordes vocales. C’est de là que proviennent les sons du hoquet.

Le hoquet est un phénomène tout à fait naturel pour lequel il n’a pas lieu de s’inquiéter s’il est occasionnel. Il ne dure généralement pas plus de quelques minutes, voire même de quelques secondes.

D’où vient le hoquet chez le chat ?

Bien que toutes les causes ne soient pas encore connues, chez le chat, le hoquet est très souvent lié l’alimentation ou à la digestion. En voici les origines les plus fréquentes.

  • Le félin a bu ou a mangé trop vite. Si votre animal de compagnie a tendance à se gaver sans prendre la peine de mâcher ou s’il boit rapidement, il fait entrer beaucoup de matière en une seule fois. En réaction, l’estomac stimule le diaphragme qui se contracte et provoque le hoquet. C’est un phénomène qui arrive souvent aux chatons ou aux matous particulièrement gloutons. Pensez à bien subvenir aux besoins en eau pour votre chat pour lui permettre une meilleure digestion.
  • Il a avalé des boules de poils. On dit du chat que c’est un animal très propre. D’ailleurs, il passe environ un tiers de sa vie à faire sa toilette. Imaginez donc la quantité de poils qu’il avale. Ceux-ci ont tendance à former des boules que le chat vomit la plupart du temps. Il arrive aussi qu’il tousse ou qu’il ait le hoquet. C’est un réflexe du corps pour éjecter ce qui l’embête.
  • Votre minou a des vers intestinaux. La présence de parasites internes peut être la cause du hoquet chez le chat. D’autres maladies peuvent aussi être à l’origine du hoquet qui n’est alors qu’un symptôme. C’est notamment le cas de l’insuffisance rénale et des pathologies au niveau du système digestif.
  • Votre chat est stressé ou très excité. Il est soudainement pris d’un hoquet que l’on appelle « hoquet nerveux ».
  • Il a la gorge irritée. Que ce soit par l’inhalation de produits irritants ou par l’ingestion de nourriture particulièrement sèche, une irritation de la gorge peut provoquer le hoquet.

Comment limiter le hoquet chez le chat ?

chat géné par le hoquet

Puisque dans la majorité des cas, le hoquet est lié à l’alimentation, c’est là qu’il faut agir en premier. Pour éviter que votre animal de compagnie n’engloutisse toute sa ration en une fois, il y a plusieurs solutions :

  • Lui donner à manger en petites quantités. Pour le chat, comme nous vous l’indiquons dans nos conseils pour son alimentation, mieux vaut manger peu et souvent. D’ailleurs, c’est comme ça qu’il se nourrit dans la nature : il mange des petites proies au fur et à mesure qu’il les attrape, tout au long de la journée (ou de la nuit).
  • Utiliser des jeux alimentaires pour lesquels il devra réfléchir et développer sa motricité. En plus de ralentir la vitesse à laquelle votre minou mange, ces jeux représentent un véritable enrichissement dans la vie de votre félin. Il existe des modèles coûteux et sophistiqués mais il est également possible d’en fabriquer soi-même à partir de trois fois rien. Vous pouvez ainsi répartir les croquettes dans une ancienne boîte d’œufs. C’est très simple, gratuit et efficace !

Enfin, une bonne hygiène de vie et une bonne santé sont les alliés indispensables pour éviter les crises de hoquet. Pensez à vermifuger votre animal et à le brosser de temps en temps pour retirer le plus gros de ses poils morts.

À partir de quand le hoquet est-il inquiétant ?

Le hoquet chez le chat est tout à fait naturel. Il n’y a absolument pas de quoi s’inquiéter si c’est un phénomène qui arrive de temps à autre. D’ailleurs, il n’y a pas grand-chose à faire à part attendre que la crise ne passe.

En revanche, si votre félin a tendance à faire des crises de hoquet régulièrement ou si vous voyez que c’est très douloureux pour lui, il vaut mieux contacter un vétérinaire. Le hoquet peut alors être le symptôme d’un mal plus profond. Il convient alors d’observer la fréquence et la durée de la crise pour pouvoir donner ces informations au professionnel de la santé. On estime qu’avoir le hoquet plusieurs fois par semaine est une fréquence suffisante pour contacter un vétérinaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici